taux de change interne definition

Le taux de change d’une devise ou son coût de change n’est autre que son prix par rapport à d’autres devises étrangères. le taux de ces monnaies se traduit par des coefficients décuplés. Ces coefficients sont définis par le taux d’exportation de chaque pays. Ceci dit, il arrive que le taux de change soit fixe conformément à un décret établi par un quelconque pays pour des raisons commerciales et financières. Parmi tous ces taux on retrouve le taux de change Réel dit interne.

Définition du taux de change interne

Appelé aussi le TCR ou Taux de Change Réel ou taux de change effectif, calculé comme une somme équilibrée des taux de change avec les partenaires commerciaux et concurrents. On calcule le taux de change effectif réel, avec la prise en compte des indices de prix et de leurs évolutions.

Ces taux de change sont issus de l’économie dépendante, s’appliquant aux petits pays en voie de développement. C’est une théorie qui définit le TCR, dit interne, c’est-à-dire au sein d’un même pays les prix nationaux des biens échangeables et des biens non échangeables internationalement. Ce prix se rapporte dépendamment à une compétitivité interne. Cette compétitivité qui a pour but d’encourager la production nationale des biens échangeables plutôt que des biens non échangeables. Ces politiques monétaires voient le jour dans les pays émergents comme :

  • les pays d’Amérique Latine
  • les pays Asiatiques
  • les pays du Maghreb

Le TCR et la théorie macroéconomique

Le taux de change réel d’équilibre repose en général sur deux théories de base ; la première s’appuie sur un type d’équilibre général interne qui définit le taux de change réel d’équilibre, comme le prix proportionnel des biens échangeables par rapport aux biens non échangeables. Théoriquement, c’est la manière la plus complète mais qui reste difficile à mettre en œuvre empiriquement. La seconde démarche, se trouve être plus macroéconomique et définit le taux de change comme une référence de concurrence ; son niveau d’équilibre laisse place à un équilibre et une compatibilité non seulement internes mais aussi externes. De cette façon le calcul empirique sera plus facile à appliquer sur le terrain et pourra s’appuyer sur les mécanismes les plus forts des modèles

macro-économétriques.

Cette notion de taux de change réel est relative à certains assemblages de capitaux commerciaux ou commerciaux politiques, la composition, la croissance de la production…. Ce même taux de change réel est applicable à court et à moyen terme suivant les politiques macroéconomiques. Cependant, lorsque le taux de change réel diverge  cela mènera au désalignement c’est-à-dire une sur ou sous-évaluation.  Un tel déséquilibre est généralement le résultat de politique monétaire et / ou budgétaire abusive, ce qui induira à une perte de compétitivité-prix.